Qui est Sainte-Marie Madeleine ?

« L’Évangile de Jésus-Christ selon St Luc 7, 36-50 »

” Survint une femme de la ville, une pécheresse. Elle avait appris que Jésus mangeait chez le pharisien, et elle apportait un vase précieux plein de parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, à ses pieds, et ses larmes mouillaient les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et y versait le parfum. “

Marie-Madeleine, la pécheresse pardonnée entre dans l’évangile par une conversion radicale, en allant essuyer les pieds du Christ de ses cheveux et de ses larmes au cours d’un repas.

Délivrée de 7 démons, elle devient avec les douze et quelques autres femmes, disciple du Christ. À sa prière et à celle de sa sœur Marthe, Jésus ressuscitera leur frère Lazare, mort depuis 4 jours. Elle est l’un des rares disciples à se tenir au pied de la croix. Au matin de Pâques, sainte Marie-Madeleine reconnaît dans le jardinier le Christ ressuscité. Il lui demande d’annoncer à ses apôtres qu’il est ressuscité, ce qui a valu à sainte Marie-Madeleine le titre d’Apôtre des apôtres.

« L’Évangile de Jésus-Christ selon St Jean 20, 11-18 »

« Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit. »

Historique de l’église

Installé sur un site auparavant occupé par la raffinerie de sucre dites « raffinerie des ponts », l Église est endommagée de façon irrémédiable lors de la seconde guerre mondiale. Reconstruite dans les années 50 par André Guillou, directeur de l’école des Beaux-Arts de Nantes et Pierre Joëssel, architecte diocésain, elle échappe de peu à la démolition dans les années 2000. En 2009, l’intervention auprès du maire Jean-Marc Ayrault, d’Alain Tournaire architecte des bâtiments de France, jugeant l’ouvrage remarquable, sauve l’église Sainte-Madeleine de la démolition.

 

Aujourd’hui l’Église catholique Sainte-Madeleine est la seule paroisse située sur l’île de Nantes. Dédiée à Sainte Marie-Madeleine elle regroupe prêtres et laïcs, qui ensemble désirent être une présence priante au cœur de l’Île, et former une communauté accueillante à tous, témoignant de l’Évangile.

Les prêtres

Père Xavier TERRIEN

Curé

Père Dominique de Chantérac

Vicaire

Père Benoît Roze

Vicaire

Equipe d’Animation Pastorale (EAP)

L’EAP porte particulièrement le souci de toute la paroisse. Attentifs aux uns et aux autres, ses membres se réunissent une fois par mois pour prier, partager, discerner. N’hésitez pas à nous solliciter pour nous poser vos questions, nous soumettre vos idées…

 

Père Xavier Terrien

Père Dominique de Chanterac

Père Benoit Roze

Sophie-Marie Drouineau

Anne-Florence et Jean-Marc Guillet

Mathilde et Jean-Charles Ollivier

Marie-Stylite Bouchaud

Pour contacter l’EAP : saintemadeleine@gmail.com

Conseil Economique

Le Conseil économique se réunit régulièrement au cours de l’année. Il gère les finances, entretient les bâtiments et fait les travaux nécessaires à la mission de notre paroisse.

N’hésitez pas à venir nous poser des questions!

Antoine de Rochebouët – Économe

Pascal Blin

François Xavier Bouchaud

Damien Coutansais

Jacques Dugenet

Stanislas de Gastines

Florent Lucas

Jean-Baptiste Bonavia

 

econome@saintemadeleine.org

La communauté de l’Emmanuel

L’évêque a confié la paroisse Sainte Madeleine à la communauté de l’Emmanuel.

« Dans la communauté de l’Emmanuel, on est des ‘pauvres types’! «  aimait à répéter Pierre Goursat, ce vieux monsieur que les jeunes avaient propulsé à la tête de leur communauté naissante.

De fait, la communauté de l’Emmanuel, née dans les années 70, est composée de personnes tout-à-fait « ordinaires ».

Leur cheminement naît d’une rencontre personnelle avec le Christ qui suscite en eux le désir de marcher avec Lui sur le chemin de sainteté, conduits par l’Esprit-Saint. De cette rencontre, ils ont reçu un appel à avancer ensemble, dans la communion des états de vie, qu’ils soient célibataires, mariés, prêtres ou consacrés.

Les membres de l’Emmanuel se retrouvent un soir par semaine en petites fraternités, les uns chez les autres, un week-end tous les mois et une semaine par an pour servir dans le cadre de sessions ouvertes à tous, à Paray-le-Monial ou ailleurs.

A Nantes, l’évêque a confié notre paroisse sainte Madeleine à la communauté de l’Emmanuel, dont les 3 prêtres font partie. Certains membres de la communauté sont appelé à s’investir aux côtés des paroissiens pour servir la paroisse. Cela explique une certaine « coloration » donnée à la paroisse, notamment dans la manière de célébrer la liturgie.

 

www.emmanuel.info

Julien et Anaïs Trevidy

cyprienetdaphrosenantes@gmail.com

Jean-Marc et Anne-Florence Guillet

 secteursaintephrem@gmail.com