Au cœur de la foi chrétienne

Par Jésus-Christ, en Lui et avec Lui, la liturgie chrétienne s’enracine toujours dans la liturgie juive. Au plus haut point, l’offrande de lui-même que le Verbe de Dieu fait à son Père, dans la puissance de l’Esprit, accomplit les promesses faites à Israël. En particulier, elle étend la bénédiction de l’élection à toute l’humanité, en insérant en quelque sorte celle -ci, grâce à la foi, dans le mouvement salvateur du Fils bien-aimé. Chaque dimanche, nous croyons ainsi que s’actualise la célébration de l’unique mystère pascal annoncé par les prophètes : comme Parole vivante qui rassemble l’unique Peuple de Dieu et comme Parole incarnée qui se livre aux siens en nourriture, le Christ réalise la volonté du Père, et nous rend participants de son obéissance libre et amoureuse. Un seul Seigneur, un seul baptême d’enfantement, un seul Dieu et Père, une seule Eglise, et pourtant... 

Et pourtant, le péché des hommes - duquel Jésus vient nous sauver - a conduit à ce que l’unique Eglise de Dieu souffre de divisions, d’une part entre des Eglises orientales et occidentales, d’autre part entre l’Eglise catholique et les Églises et communautés ecclésiales protestantes. Cependant, grâce à Dieu et à l’engagement de bien des chrétiens, le désir de l’unité des chrétiens se fait vif depuis quelques décennies, et le chemin vers cette unité espérée prend des tours renouvelés, habités par la prière et empreints de charité. Par exemple « l’échange de chaire », auquel notre paroisse a la joie de participer cette semaine, met fortement en évidence le fait que tous les chrétiens reconnaissent et accueillent comme véritable Parole divine la Parole proclamée dans l’assemblée pour susciter la foi et bâtir ainsi l’Eglise, communauté de croyants. Dans la célébration dominicale, la foi au Christ mort et ressuscité nous rend ainsi héritiers, et de la liturgie de la synagogue, et de la liturgie pascale : accueil de la Parole divine qui sauve et rassemble (à quoi les communautés protestantes sont souvent particulièrement attentives) et participation à l’unique sacrifice du salut (à quoi les catholiques sont souvent particulièrement attentifs). Au fil de la liturgie, la proclamation et l’écoute croyante de la Parole prépare la réponse du Fils et de tous les enfants, que porte alors, dans la foi commune, la grande prière eucharistique. 

Dimanche 15 janvier, la communauté catholique de Sainte Madeleine accueillera des frères et sœurs protestants, ainsi que leur Pasteur, Madame Caroline Schrumpf, qui commentera la Parole de Dieu après la proclamation de l’Evangile. En cette belle et exceptionnelle circonstance, nous avons demandé à notre évêque - qui est, comme successeur des apôtres, le garant et le responsable de la communion de et dans l’Eglise catholique - l’autorisation d’accueillir nos frères protestants qui le désireraient à la table de l’Eucharistie, après avoir partagé une même foi en la Parole de Dieu qui sauve, et dans la mesure où ils retrouvent une expression de leur foi dans la prière eucharistique adressée à notre Père commun. Mgr James a accordé cette autorisation ; c’est donc une vraie joie de partager ainsi la Parole de Vie. Que cette joie continue de nous mobiliser pour porter dans la prière, à travers toutes sortes d’engagements et de rencontres, mais aussi dans la douleur d’un chemin non encore achevé, le service de l’unité des chrétiens. Que la volonté de Dieu soit faite!


 Adapté d’un éditorial du père Hubert Vallet


Vidéo YouTube




QUELQUES DATES A RETENIR

- Tridium pascal du 13 au 16 avril 2016

-Pèlerinage paroissial à l'île Bouchard samedi 6 mai 2017

- 24 et 25 juin 2017 $, le 24 juin pour Happy Day et le 2 juin pour le rassemblement de l'ensemble du diocèse.

- Paroisse en mission : 10 décembre 2016 - 8 avril 2017